Nouveau scandale ? Mediapart publie des chèques qui auraient été «secrètement» perçus par Fillon

Nouveau scandale ? Mediapart publie des chèques qui auraient été «secrètement» perçus par Fillon© Jean-François Monier Source: AFP
La route jusqu'à l'Elysée semble encore longue pour François Fillon

Au cœur d'une affaire d’emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié son épouse, le candidat de la droite à l’élection présidentielle est accusé par le site d’avoir détourné quelques milliers d’euros de fonds publics lorsqu’il était sénateur.

Le site d’information français Mediapart a publié le 4 février sur son site les reproductions d’un chèque et d’un talon non-datés, libellés au nom de «Fillon», pour un montant de plus de 3 000 euros chacun.

Selon le média, il s’agirait de preuves d’un «vaste système de détournement de fonds publics» auquel François Fillon aurait participé entre 2005 et 2007, lorsqu’il était sénateur de la Sarthe. Le site précise que le montant total de cette pratique supposée n’aurait «sans doute pas dépassé les 25 000 euros».

Le système serait simple. Il consisterait à récupérer «en douce» une partie, non-utilisée, de l’enveloppe de 7 500 euros que perçoivent mensuellement les sénateurs pour rémunérer leurs assistants. En effet, s’il est légal pour les élus de transférer cet argent à leur groupe politique lorsqu’il n’a pas été dépensé, Mediapart accuse plusieurs membres de l’UMP (depuis lors devenu Les Républicains), parmi lesquels le candidat de la droite à l'élection présidentielle, d’avoir profité du système pour s’enrichir personnellement.

Une enquête avait été ouverte en novembre 2013, aboutissant pour l’instant à la mise en examen de plusieurs anciens sénateurs.

Contacté par l’AFP, l’entourage de François Fillon a refusé de commenter «une affaire judiciaire en cours».

Face aux accusations qui le visent depuis plusieurs jours dans la presse, notamment avec l'affaire Penelope, le candidat à la présidentielle dénonce un «coup d'Etat institutionnel» venant «de la gauche» et qualifie de «calomnies» les allégations dont il fait l'objet.

Lire aussi : «Voleur, démission !» : François Fillon insulté lors d’un déplacement dans les Ardennes (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»