13 novembre : la famille d'un kamikaze jusque là non-identifié aurait été rétribuée... en moutons

13 novembre : la famille d'un kamikaze jusque là non-identifié aurait été rétribuée... en moutons© Benoit Tessier Source: Reuters
Des forces de police aux abords du Stade de France après l'attentat

Un terroriste irakien s'étant fait exploser au Stade de France aurait été identifié par la DGSE, indique Le Parisien. Selon les enquêteurs, sa famille aurait touché plus de 4 000 euros de Daesh, ainsi qu'un troupeau de mouton en compensation.

Un kamikaze du Stade de France, jusque-là connu sous l'identité provisoire figurant sur un faux passeport syrien lui ayant permis d'entrer en France, aurait été identifié par la DGSE comme étant Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi, d'après des informations communiquées par Le Parisien.

D'après les enquêteurs de la DGSE, sa famille, originaire de Mossoul en Irak aurait reçu une compensation de la part de Daesh pour son sacrifice : l'équivalent de 4 600 euros, payés en dinars irakiens, ainsi qu'un troupeau de moutons.

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : Amnesty dénonce l'adoption de «lois orwelliennes» en Europe

Deux des quatre frères du terroristes feraient aussi partie de l'Etat islamique. L'un d'entre eux, selon les services de renseignement, aurait d'ailleurs rejoint l'Europe afin d'y perpétrer un attentat. 

Trois prétendus migrants s'étaient infiltrés en France parmi le flux de réfugiés, afin de participer à l'attaque coordonnée du 13 novembre 2015, qui a fait 130 morts et 413 blessés. Un terroriste du Stade de France reste à l'heure actuelle non identifié. 

Lire aussi : «On aurait dis vous êtes scénariste» : Jawad le logeur clame son innocence dans une lettre au juge

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales