Peut-on comparer le port de la burqa au port d'un uniforme nazi ? BHL dit oui, le droit dit non

Peut-on comparer le port de la burqa au port d'un uniforme nazi ? BHL dit oui, le droit dit non © Pool Source: Reuters
Bernard-Henry Lévy (archive)

Bernard-Henri Lévy a, lors d'un entretien donné à The Economist repéré par Marianne, comparé le port du voile intégral à celui d'un insigne nazi, estimant que l'islam radical était «une forme de fascisme». Une comparaison juridiquement contestable.

Interrogé sur les questions d'intégration en France au cours d'un entretien accordé à la radio du journal The Economist, le philosophe controversé Bernard-Henri Lévy a exprimé sa vive opposition au port du voile intégral, qu'il qualifie de «prêche vivant en faveur de l'inégalité entre hommes et femmes, de prêche vivant pour l'intolérance», selon l'hebdomadaire Marianne qui a repéré l'interview. 

Or, au Royaume-Uni le voile intégral est toléré et la journaliste l'interroge alors sur les femmes, qui considèrent le port de la Burqa comme un acte de piété, et le portent de leur pleine volonté. 

«Que dois-je faire si demain, dans ma rue, quelqu’un vient avec une chemise brune, avec une insigne nazie, avec une svastika etc ? Il pourrait dire : "C'est mon plaisir, je ne nuis à personne, je ne menace pas de vous tuer, c’est juste ma façon d’être" [...] Je dirais que c’est un plaidoyer vivant pour des valeurs qui condamnent le genre de société dans laquelle je veux vivre. Il en est de même pour les signes du radicalisme et du djihadisme. L’islam radical est une sorte de fascisme, le djihadisme est une forme de fascisme. Et tout signe visible qui prêche cela doit être interdit par la loi», a répondu le philosophe milliardaire. 

Interloquée, la journaliste le relance sur la pertinence de cette comparaison.

«Bien sûr qu'elle l'est ! La question est de savoir si l'islam radical est un fascisme ou non. C'est un point clef», assure Bernard-Henri Lévy. 

BHL ne se trompe pas sur toute la ligne, le port de la burqa ainsi que de l'uniforme nazi sont bien interdits en France par la loi... Mais pas pour les mêmes raisons. Si le port du voile intégral est prohibé en France, c'est au nom de l'interdiction de se couvrir le visage dans l'espace public, selon une législation votée en 2010. Quant aux signes nazis, il est interdit de les porter en public d'après l'article R645-1 du code pénal. 

«Est puni [...] le fait [...] d'exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème rappelant les uniformes, les insignes ou les emblèmes qui ont été portés ou exhibés soit par les membres d'une organisation déclarée criminelle [...], soit par une personne reconnue coupable par une juridiction française ou internationale d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité», dit la loi française. 

Donc, même à considérer l'islam radical comme une forme de fascisme comme le fait BHL, et la burqa comme l'un de ses signes d'appartenance, le port du voile intégral pourrait difficilement être juridiquement comparé au port d'un uniforme nazi, n'en déplaise au philosophe milliardaire. 

Lire aussi : Pas de deuxième mandat pour Hollande, BHL s'est (encore) trompé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.