En période de commémorations, l’ex-mentor des Kouachi fait scandale avec un badge «Je suis Charlie»

En période de commémorations, l’ex-mentor des Kouachi fait scandale avec un badge «Je suis Charlie»© Capture d'écran Twitter @RomainCaillet
L'ex-mentor des frères terroristes Kouachi, auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo le 10 janvier 2015, est apparu sur le plateau de SLT avec un badge commémoratif

Passé du salafisme à la «déradicalisation», Farid Benyettou, considéré comme l'ancien mentor des auteurs de l’attentat de Charlie Hebdo, a fait une apparition télévisée très polémique à quelques jours de l’anniversaire de l'attaque.

C’est dans l’émission Salut les Terriens, diffusée sur la chaîne C8 que Farid Benyettou, figure de proue de la «filière des Buttes-Chaumont», un réseau qui envoyait des djihadistes combattre pour al-Qaïda en Irak il y a quelques années, est apparu le 7 janvier, arborant un badge «Je suis Charlie».

L’ancien salafiste, qui travaille désormais aux côtés de l’anthropologue française Dounia Bouzar dans une association qui vise à «déradicaliser» les jeunes, venait présenter son livre, co-écrit avec cette dernière, Mon djihad, itinéraire d'un repenti.

Mais, en pleine période de commémorations de l’attentat de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015, la présence de celui qui est considéré comme l’ancien mentor des terroristes, les frères Kouachi, n’est pas passée inaperçue.

«La séquence est scandaleusement inopportune, déplacée et indécente», a ainsi tweeté Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme (CAT).

Le journaliste spécialisé David Thomson a pour sa part déploré un «coup de communication».

Quant au spécialiste des questions djihadistes Romain Caillet, il a relayé l’appel de L'Association française des victimes du terrorisme, qui dénonçait «la promotion du livre de Farid Benyettou durant une période commémorative».

Lire aussi : Terrorisme : l’ex-mentor des frères Kouachi travaille maintenant dans un centre de déradicalisation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales