Crash de GermanWings : une sépulture commune sera créée pour recueillir les corps non identifiés

Le Procureur de Marseille Brice Robin Source: Reuters
Le Procureur de Marseille Brice Robin

Le Procureur de la République Brice Robin a donné une conférence de presse sur l'avancement du rapatriement des corps du crash de GermanWings, ainsi que l'état de santé du copilote. Il a également annoncé la nomination de trois juges d'instruction.

Le Procureur de la République de Marseille Brice Robin a désigné «trois juges du pôle accidents collectifs de Marseille» qui vont enquêter sur les responsabilités d’«homicide involontaire». C'est dans ce cadre que d'éventuelles poursuites sur la responsabilité de GermanWings ou Lufthansa pour être lancées.

Concernant les corps et autres fragments humains, «tout ce qui a été anatomiquement identifiable est passé dans la chaîne d'identification». Les restes des victimes non identifiables seront inhumées «dans une sépulture commune» au cimetière du Vernet, commune la plus proche du lieu du crash.

Une vidéo reconstituant le déroulé du vol jusqu’à l’impact a été montrée aux familles «afin qu’elles n’ignorent rien» de tous les détails, que ce soit les conversations avec la tour de contrôle, les coups du commandant de bord contre la porte, mais aussi les silences, lourds de sens.

En savoir plus : le copilote allemand a eu la "volonté de détruire l’avion" (VIDEO)

Quant à l’état de santé d’Andreas Lubitz, «aucune cause organique» n’a été avérée – contrairement à son état psychique qui lui pose toujours de nombreuses questions. On sait simplement qu’il a rencontré 41 médecins en cinq ans, dont sept dans le mois précédant le crash. Il a consulté de nombreux spécialistes, en particulier des ophtalmologues, dont certains lui auraient signifié qu'il ne pourrait plus voler.

En savoir plus : le co-pilote avait consulté des dizaines de médecins avant la catastrophe

Selon le procureur, il n’est pas exclu que certains des documents qu’ils prenait aurait favorisé «un passage à l’acte».

A l’heure actuelle, il n’y a aucune certitude que GermanWings ou Lufthansa était au courant de l’état de santé fragile du copilote Andreas Lubitz. Le Procureur a souligné qu’il sera du ressort des juges d’instruction de faire la lumière sur ce point. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales