Nouvel An 2017 : 300 personnes interpellées pour agressions contre les forces de l'ordre en France

- Avec AFP

Nouvel An 2017 : 300 personnes interpellées pour agressions contre les forces de l'ordre en France© Martin Bertrand Source: AFP
Des gendarmes devant la tour Eiffel, dans la nuit du Nouvel An 2017

Le gouvernement s'est félicité d'un bilan sécuritaire positif lors de la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017... quand bien même, cette année encore, les attaques contre les représentants de l'Etat se sont chiffrées par centaines.

300 personnes ont été interpellées à travers la France notamment pour des agressions contre les forces de sécurité lors du réveillon de la Saint-Sylvestre, a déclaré dimanche 1er janvier 2017 le ministre de l'Intérieur, tout en précisant qu'il n'y avait pas eu de «problème majeur».

«Je vais avant tout féliciter et remercier les 100 000 forces de sécurité qui étaient mobilisées», «les 40 000 sapeurs-pompiers sur le territoire» et les «forces associatives mobilisées sur la sécurité civile», «qui ont permis d'avoir un 31 décembre qui s'est particulièrement bien passé et où il n'y a pas bien entendu, vous l'avez constaté, eu de problème majeur à gérer», a affirmé Bruno Le Roux aux journalistes lors d'un déplacement dans une caserne de pompiers à Paris.

Selon lui, ce bilan positif est la conséquence des «dispositifs de sécurité» qui «avaient été dimensionnés compte tenu de la menace», notamment terroriste. «Ce que je regrette une nouvelle fois c'est sur le territoire un trop grand nombre d'agressions ou d'insultes ou de jets de projectiles divers sur les forces de sécurité», a toutefois ajouté le ministre, évoquant un sapeur-pompier «légèrement blessé» à Oyonnax, dans l'Ain, et deux CRS «blessés» à Nice. Bruno Le Roux a fait état d'«à peu près 235-240 gardes à vu» toujours en cours dimanche 1er janvier à la mi-journée, liées à ce phénomène.

Au total en France, quelque 100 000 policiers, gendarmes et soldats avaient été déployés, dont plusieurs milliers dans l'agglomération parisienne.

Lire aussi : Des mesures de sécurité inédites pour le Nouvel An

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.