Un élu veut saisir la justice après la subvention polémique d’Estrosi à une organisation israélienne

Un élu veut saisir la justice après la subvention polémique d’Estrosi à une organisation israélienne© Valery Hache Source: AFP
Christian Estrosi fait l'objet d'une vive polémique après son voyage en Israël

Le voyage en Israël du président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) qui a annoncé un don de 50 000 euros à une organisation accusée de participer à la colonisation des territoires palestiniens, est mal passé auprès de l’opposition locale.

«Rien ne peut justifier le déplacement de Christian Estrosi en Israël aux frais de la Métropole NCA [Nice-Côte d'Azur] pour soutenir Netanyahou», a tweeté le chef de file de l’opposition municipale niçoise, le socialiste Patrick Allemand, après le voyage polémique du président de la région PACA en Israël.

Un avis que partage le socialiste Christophe Castaner, qui a vivement critiqué le voyage de Christian Estrosi dans le journal Ouest France, indiquant qu’il s’agissait de «clientélisme pur. Non seulement le contribuable paie le déplacement, mais on apprend qu’il engage la région pour acheter une clientèle», celle des «amis d’Israël».

Nathalie Goulet, sénateur de l’Orne, a pour sa part proposé sur Twitter de saisir le tribunal administratif de Nice, assortissant son message du mot-clé #NonAuxColoniesAvecNosImpots.

Le député de la Loire Jean-Louis Gagnaire a pour sa part critiqué le voyage du président de la région PACA avec ironie, tweetant : «Les plus inconscients pensaient que Estrosi allait conseiller Netanyahou sur la vidéosurveillance pour Israël.»

Lors d’un récent voyage financé par la région, Christian Estrosi a annoncé qu’il verserait 50 000 euros d'argent public à l’organisation israélienne Fonds national juif (KKL).

#BringBackOur50000Euros

Depuis plusieurs jours, une pétition demandant à Christian Estrosi de rendre l'argent qu'il compte verser circule sur la toile. Lancée sur le site Change.org, elle a atteint 8 000 signatures.

Alors que l'organisation KKL assure qu’elle se limite à planter des arbres dans des régions touchées par des incendies, des journalistes israéliens l’accusent d’être impliquée dans la construction de logements et d’autres infrastructures illégales dans les territoires palestiniens.

Lire aussi : En Israël, Estrosi donnera 50 000 euros d'argent public à une organisation œuvrant à la colonisation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage