Indonésie : titubant et au discours inintelligible, le pilote de l’avion a fait fuir ses passagers

- Avec AFP

Indonésie : titubant et au discours inintelligible, le pilote de l’avion a fait fuir ses passagers © Capture d'écran de la vidéo du compte de Twitter ‏@9NewsAUS
Le pilote passe les contrôles de sécurité

Un pilote indonésien dont le message incompréhensible avait suscité la panique des passagers avant le décollage et qui avait auparavant été filmé titubant aux contrôles de sécurité a été licencié, a annoncé la compagnie indonésienne lowcost Citilink.

La filiale de la compagnie nationale indonésienne Garuda a précisé qu'elle devait encore déterminer si Tekad Purna, 32 ans, était sous l'influence de l'alcool ou de drogues au moment des faits, le 28 décembre. 

Des images de vidéosurveillance postées sur YouTube montrent Tekad Purna en grande difficulté au moment de passer les contrôles de sécurité à l'aéroport de Surabaya, dans l'est de l'île de Java, où il était arrivé en retard pour prendre les commandes d'un vol à destination de Jakarta. Sur la vidéo, le trentenaire à la démarche hésitante laisse tomber ses affaires à plusieurs reprises et doit être aidé par les policiers opérant le scanner à rayons X.

L'alerte a été donnée par des passagers à bord, effrayés par le message incompréhensible du pilote incapable d'articuler. Le vol a finalement décollé en retard avec un nouveau pilote, mais nombre de passagers ont refusé de rester. 

«Les résultats de l'enquête interne sont suffisants pour que la direction agisse avec fermeté en licenciant le pilote», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la compagnie, Benny Siga Butarbutar. «Dans le transport aérien, nous avons la philosophie du "zéro erreur"», a-t-il ajouté, en précisant que la compagnie devait encore statuer sur l'offre de démission faite par son PDG Albert Burhan.

Lire aussi : Indonésie : 31 passagers d’Etihad Airways blessés à cause de turbulences

L'Indonésie possède un piètre bilan en matière de sécurité aérienne. En décembre 2014, un Airbus A320-200 d'AirAsia s'était abîmé en mer de Java, une demi-heure après son décollage de Surabaya pour Singapour, faisant 162 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales