«Un vrai procès pour Christine Lagarde» : déjà 122 000 signataires sur Change.org

«Un vrai procès pour Christine Lagarde» : déjà 122 000 signataires sur Change.org
Christine Lagarde devant la Cour de justice de la République, le 12 décembre 2016 ©Charles Platiau/Reuters

La pétition, hébergé par la plateforme en ligne citoyenne Change.org appelle à l'organisation d'un nouveau procès pour Christine Lagarde, jugée coupable de «négligence» par la Cour de justice de la République mais dispensée de peine.

«Quelle honte pour notre "démocratie" ! Qu'est-ce donc sinon un tribunal d'exception qui vient d'appliquer une décision incompréhensible et injuste au vu de la gravité des faits reprochés ?», s'indigne Julien Cristofoli, l'initiateur de la pétition mise en ligne sur le site Change.org. Le texte, qui a déjà recueilli plus de 122 000 signatures, est adressée entre autres à François Hollande, Claude Bartolone, président de l'Assemblée et Gérard Larcher, président du Sénat.

La décision de la Cour de justice de la République (CJR) dans l'affaire dite de l'arbitrage Tapie a suscité de nombreuses réactions, notamment une pluie de critiques sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui ont dénoncé une justice d'exception ou un jugement sophistique incompréhensible.

Afin d'exempter Christine Lagarde de toute peine, les juges de la CJR ont en effet établi une dichotomie subtile, distinguant d'un côté la décision de lancer une procédure d'arbitrage privée, et, d'un autre côté, celle de faire appel de la sentence arbitrale. La CJR a ainsi estimé que Christine Lagarde, «en sa qualité de ministre» ne s'est pas «rendue coupable de négligence constitutives de fautes pénales».

Mais, ont estimé les juges dans leurs attendus, en ne contestant pas la décision de verser à Bernard Tapie quelque 403 millions d'euros, l'alors ministre de l'Economie «a fait preuve de négligence». Mais dispensée de peine en raison du «contexte de crise financière mondiale».

Lire aussi : «Nulle et déplacée» : Bernard Tapie réagit à la condamnation sans peine de Christine Lagarde

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.