Nicolas Sarkozy bientôt à la tête du PSG ?

Nicolas Sarkozy bientôt à la tête du PSG ? Source: Reuters
Nicolas Sarkozy prendra-t-il la place de Nasser Al-Khelaïfi, celui à côté duquel il avait l'habitude d'assister aux matchs du PSG ?

Selon les informations du magazine GQ, l’ex-président de la République s’est vu proposer de prendre la place de Nasser Al-Khelaïfi à la tête du club de la capitale. Une décision pourrait être prise dans les prochains mois. Son entourage dément.

«Si je ne suis pas réélu en 2017, je deviens président du PSG.» Voici ce que confiait Nicolas Sarkozy au magazine Paris Match en 2013. Pour la première partie, c’est fait. Battu lors du premier tour de la primaire de la droite et du centre par Alain Juppé et le vainqueur final François Fillon, l’ancien maire de Neuilly a perdu toute chance de se rasseoir dans le fauteuil de chef de l’Etat. Pour ce qui est du Paris-Saint-Germain, celui qui a déclaré souhaiter dorénavant une «vie avec plus de passions privées» semble tenir la corde. D’après le magazine GQ, Tamin Al-Thani, Emir du Qatar, en a fait sa priorité pour le placer à la tête du club.

Et sa parole compte. Le véritable propriétaire de l’institution via la filiale Qatar sport investment (QSI), est l’homme qui se cache derrière l’éviction de Laurent Blanc, ex-coach du club remplacé par l’Espagnol Unai Emery. Toujours selon GQ, les résultats moyens du club auraient motivé la possible arrivée de Nicolas Sarkozy. Troisième en championnat, deuxième de son groupe de Ligue des Champions et forcé à affronter le terrible FC Barcelone en huitième de finale de la compétition, la saison du PSG déçoit.

C’est après la lourde défaite de Paris à Montpellier (3-0) le 3 décembre dernier que les choses se seraient accélérées. GQ rapporte que des discussions au sommet ont eu lieu au Qatar. C’est à la suite de ces pourparlers que Nicolas Sarkozy se serait vu proposer le poste.

En cas de réponse positive, quand prendrait-il ses fonctions ? En cours de saison ? Au départ de la saison 2017-2018 ? Tout reste à voir.

Ce n’est pas la première fois que Nasser Al-Khelaïfi est placé sur un siège éjectable. En juin dernier, Joaan bin Hamad bin Khalifa Al-Thani, l’un des frères du chef d’Etat qatarien, était pressenti par qatarinfos.net pour prendre la suite. En novembre, c’est le géant américain Yahoo qui annonçait que l’actuel président perdrait bientôt son poste.

Lire aussi : François Fillon dénonce des mesures pro-Qatar prises alors qu'il était encore Premier ministre

Sarkozy et le PSG : une love story de plusieurs décennies

L’information est moins étonnante lorsque l’on connaît l’histoire d’amour que vit l’ancien président de la République avec le club de la capitale. Supporter de la première heure, Nicolas Sarkozy est régulièrement aperçu dans les travées du Parc des Princes, le stade du club parisien. Ironie de l’histoire, il est très souvent placé à côté de… Nasser Al-Khelaïfi ! Ses relations avec les dirigeants qatariens sentent parfois le souffre. Le prédécesseur de François Hollande a été accusé d’avoir oeuvré dans l’ombre afin que le Qatar obtienne l’organisation de la Coupe du monde de football en 2022.

En 2008, Nicolas Sarkozy déclarait au Point vouloir diriger un jour son club favori. Pourtant, d'après des proches de l'ancien maire de Neuilly contactés par Le Figaro, l'affaire est impossible : «C’est n’importe quoi. Il est hors de question que Nicolas Sarkozy prenne la présidence du PSG.»

Du côté des proches de Nasser, même son de cloche. Le Parisien, qui parle de «rumeur totalement farfelue», rapporte les propos de l'un d'entre-eux pour qui l'actuel président «restera à la tête du PSG au moins jusqu'en 2022». 

Le rêve est loin d'être devenu réalité. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales