Le ministre français de l'Intérieur n'est pas le bienvenu en Azerbaïdjan

Le ministre français de l'Intérieur n'est pas le bienvenu en Azerbaïdjan© Patrick Kovarik Source: AFP
Le ministre français de l'Intérieur Bruno Le Roux

Bruno Le Roux est interdit de territoire en Azerbaïdjan. Le nom du nouveau ministre de l'Intérieur est inscrit sur une «liste noire» de personnalités par les autorités azéries depuis son voyage dans le Haut-Karabagh en tant que parlementaire.

Le site d'information Armenews a rapporté le 9 décembre que Bruno Le Roux, le patron de la place Beauveau, était persona non grata en Azerbaïdjan à cause d'un voyage parlementaire dans le Haut-Karabagh en 2015. Le député UDI François Rochebloine, président du cercle d’amitié France-Karabagh a confirmé l'information à Europe 1 le 14 décembre. 

Une semaine auparavant, le 7 décembre, le porte-parole du ministère azéri des Affaires étrangères, Hikmet Hajiyev, a rappelé que le ministre français de l'Intérieur était inscrit sur la «liste noire» de Bakou pour avoir visité sans autorisation préalable «les territoires occupés de l’Azerbaïdjan» en 2015 et donc violé les «lois, l’intégrité territoriale et la souveraineté» du pays.

Selon Armenews, des «centaines de personnalités étrangères, députés et autres figures, des médias notamment» seraient également blacklistées. 

Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome et principalement peuplée d'Arméniens a annoncé son intention de se séparer de l'Azerbaïdjan.

Les hostilités dans le Haut-Karabakh ont fait environ 15 000 morts et ont contraint près d'un million de personnes à quitter leurs foyers. Le cessez-le-feu signé le 12 mai 1994 a été violé à plusieurs reprises par les belligérants. Récemment, des incidents frontaliers en avril 2016 ont causé la mort de 64 personnes. 

Lire aussi : Défense arménienne : la trêve est officiellement conclue dans le Haut-Karabagh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.