Onze personnes arrêtées dans l'enquête sur l'attentat de Nice

- Avec AFP

Onze personnes arrêtées dans l'enquête sur l'attentat de Nice © Mathieu Alexandre Source: AFP
Policiers français en action

Selon une source proche du dossier, dix hommes ont été interpellés et placés en garde à vue à Nice et un onzième à Nantes dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet. Ils sont soupçonnés d'avoir aidé l'auteur de l'attaque à se procurer des armes.

«La direction centrale de la police judiciaire a procédé à dix interpellations dans plusieurs quartiers de Nice et une à Nantes entre 06H00 et 13H00 sur commission rogatoire du juge d'instruction parisien en charge de l'enquête antiterroriste», a indiqué une source proche du dossier, confirmant une information de la chaîne LCI.

Parmi les personnes interpellées figurent notamment des Albanais, à l'instar du couple Artan Henaj et Enkeledja Zace, tous deux mis en examen et placés en détention provisoire, soupçonnés d'avoir participé à la fourniture du pistolet avec lequel l'auteur de l'attentat, le Tunisien Lahouaiej Bouhlel, a tiré sur des policiers avant d'être tué.

La source proche du dossier a précisé : «Ce sont des gens qui étaient en relation avec ceux arrêtés en juillet dans le cadre de la fourniture des armes pour l'auteur de l'attentat, un pistolet et un fusil d'assaut. On essaye de tirer tous les fils de l'enquête. Le Nantais habitait Nice auparavant».

«Ils n'ont pas forcément eu connaissance de l'attentat, mais ils font partie du milieu délictuel de droit commun, notamment des filières d'approvisionnement en armes. On essaie de remonter les réseaux et là, on est un cran au-dessus», a-t-on ajouté de même source.

La garde à vue peut durer quatre jours, comme le prévoit la législation antiterroriste. Certains pourraient être présentés au juge d'instruction parisien pour association de malfaiteurs, infraction à la législation sur le port d'armes et éventuellement sur les stupéfiants.

L'attentat commis sur la Promenade des Anglais le 14 juillet a fait 86 morts de 19 nationalités et plus de 400 blessés, fauchés par le poids lourd conduit par le tueur. 

Lire aussi : Attentat déjoué en région parisienne : un sixième suspect mis en examen et écroué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales