Gilberte Van Erpe : la «Madoff» aux petits fromages magiques

Gilberte Van Erpe, 74 ans, a arnaqué des milliers de Chiliens avec ses petits fromages magiques© Capture d'écran réalisée sur le site du Parisien
Gilberte Van Erpe, 74 ans, a arnaqué des milliers de Chiliens avec ses petits fromages magiques

Le procès de cette mamie de 74 ans s'ouvre ce lundi après-midi à Paris. Elle est accusée d'avoir escroqué des milliers de Chiliens en 2005 et 2006. Elle leur promettait la fortune s'ils fabriquaient des cosmétiques à base de pâte fromagère.

«Madame Gil», «La dame à la Jagar» ou encore «Madame Yaourt»: autant de surnoms que de vies et presque autant d'arnaques ! Gilberte Van Erpe est une «Madoff» à la Française. Une virtuose de l'escroquerie capable de convaincre des milliers de Chiliens de lui confier toutes leurs économies, et même plus. Il n'aura fallu en effet que quelques mois à Gilberte Van Erpe pour amasser près de 15 millions d'euros avec son entreprise chilienne Fermex.

La crème anti-rides à base de fromage

Tout commence en 2005, au club Pasapoga de Santiago, la capitale du pays. Devant un auditoire fasciné, Gilberte Van Erpe détaille ainsi son projet entreprenarial: exporter vers la France une pâte fromagère, base dont se servirait l'Oréal pour fabriquer ses produits cosmétiques de luxe. Une pâte qui doit évidemment être fabriquée de manière artisanale pour garantir sa qualité. Les curieux sont ainsi incités à acquérir des kits (petits sachets de ferments lactiques à mélanger avec du lait) à 360 euros pour commencer à la maison la fabrication de ces «petits fromages magiques». Un bon investissement puisque au bout de 4 semaines, temps de fermentation oblige, la pâte obtenue sera rachetée par Fermex, et Gilberte Van Erpe, le double !

Les victimes chiliennes croyaient gagner le jackpot en fabriquant des cosmétiques à base de fromage© Capture d'écran réalisée sur le site du Parisien
Les victimes chiliennes croyaient gagner le jackpot en fabriquant des cosmétiques à base de fromage

Evidemment, comme dans toutes les arnaques à la «Madoff», les premiers investisseurs sont payés (700 environ) rubis sur l'ongle. Devenus des ambassadeurs de la société, ils sont encouragés à recruter autour d'eux pour faire grandir la société. Mais au bout de quelques mois, les versements cessent pour tout le monde. La pyramide vient de s'écrouler. Plusieurs tonnes de pâte fromagère censées être exportées sont retrouvées en train de pourrir dans les entrepôts chiliens de Fermex. Gilbert Van Erpe a déjà filé en France.

Plus de 5000 chiliens arnaqués pour 15 millions d'euros.

Au final, la grand-mère française a filouté près de 5500 chiliens en quelques mois. Apâtés par l'idée de gains faciles, certains n'ont pas hésité à hypothéquer leur maison et à investir des sommes faramineuses pour acquérir les fameux kits fromagers (jusqu'à 168.000 euros). Le préjudice s'élève à près de 15 millions d'euros. C'est la plus grosse arnaque qu'a connue le Chili.

Faute d'accord d'extradition, les autorités chiliennes portent l'affaire devant la justice française. Gilberte Van Erpe est interpellée à Nice en 2008, et placée en détention provisoire pendant deux ans.

La Juge Sylvie Gagnard s'est rendu au Chili pour enquêter et rencontrer les victimes© Ivan Alvarado Source: Reuters
La Juge Sylvie Gagnard s'est rendu au Chili pour enquêter et rencontrer les victimes

Gilberte Van Erpe n'en est pas à son coup d'essai. Dans les années 80, elle avait été condamnée à 5 années de prison ferme en Belgique pour une escroquerie similaire (25 millions d'euros) avec du yaourt. Elle récidive en 2003 au Pérou avec déjà ses fameux «petits fromages magiques», mais elle ne sera pas condamnée dans ce dossier.

Il y a quelques semaines, interviewée par Le Monde, cette grand-mère qui porte beau expliquait se voir comme «une aventurière à la vie mouvementée», tantôt «vendeuse de diamants, ou d'ivoire», notamment en République Centrafricaine où sa soeur Astrid serait, raconte-t-elle, l'une des épouses de l'empereur Bokassa.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales