Le camp de migrants de La Chapelle évacué manu militari

Camp de migrants sous le métro aérien de La Chapelle, Paris Source: Reuters
Camp de migrants sous le métro aérien de La Chapelle, Paris

La police a débuté mardi matin une opération d’évacuation du camp de 360 migrants situé sous le pont aérien du boulevard de La Chapelle à Paris.

Samedi, un arrêté publié par la préfecture de Paris donnait 48 heures aux migrants, essentiellement érythréens et soudanais, pour quitter les lieux. L’évacuation, ordonnée pour raison sanitaire, doit s'accompagner de mesures d’hébergement d'urgence et d’accès aux procédures de demandes d’asile.

 

Dès l’aube, les forces de l’ordre ont établi un périmètre autour du camp en bloquant la circulation. Ils ont fait sortir les migrants sans que ceux-ci aient accès à leurs affaires. 

Des travailleurs sociaux et des plusieurs associations étaient présents pour tenter d’offrir des solutions d’hébergement pour les migrants. Au terme de ces entretiens, environ 160 personnes relevaient de l'asile et 200 étaient «en transit» pour d'autres destinations, le Royaume-Uni ou les pays scandinaves essentiellement.

En savoir plus : Paris entame le démantèlement d’un camp de migrants illégaux près de la porte de la Chapelle

Les migrants avaient choisi cet endroit pour sa proximité la Gare du Nord, d’où partent les trains à destination de Calais, point de départ pour l’Angleterre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales