Happy Halloween ? Rennes, Yvelines, quand la fête de la peur tourne au cauchemar (IMAGES)

Happy Halloween ? Rennes, Yvelines, quand la fête de la peur tourne au cauchemar (IMAGES)© Capture d'écran Ouest France

A Paris et à Rennes en particulier, la fête d'Halloween a été gâchée par des des incendies de poubelles et de voitures, les secours essuyant de leur côté des jets de projectiles, a-t-on appris le 1er novembre auprès de la préfecture de Rennes.

En Bretagne, à Rennes, pendant la nuit d'Halloween, certains en ont visiblement profité pour laisser libre cours à la violence.

En effet, les pompiers ont recensé 13 feux de poubelles et trois voitures incendiées, ainsi que des dégâts infligés au mobilier urbain dans différents quartiers de la ville.

Selon la préfecture, les policiers et les pompiers ont été la cible de jets de projectiles lors de leurs interventions. Les soldats du feu ont également fait état de violences verbales.

Happy Halloween ? Rennes, Yvelines, quand la fête de la peur tourne au cauchemar (IMAGES)© Capture d'écran Ouest-France

Les incidents, qui ont duré une partie de la nuit, n'ont pas fait de blessés, a souligné la préfecture de Rennes. Les forces de l'ordre n'ont, par ailleurs, procédé à aucune interpellation.

Happy Halloween ? Rennes, Yvelines, quand la fête de la peur tourne au cauchemar (IMAGES)© Capture d'écran Ouest-France

Dans les Yvelines et en région parisienne en général, certaines personnes ont profité de la fête d'Halloween pour provoquer des affrontements urbains.

Dans les quartiers sensibles où se sont déroulées la plupart des violences, ce sont surtout les policiers et les conducteurs de bus qui ont essuyé des violences. Selon Le Parisien, un policier a été blessé à Carrière-sous-Possy par un jet de pierres et une bouteille a été lancée dans la cour du commissariat de Conflans-Saint-Honorine.

A Trappes et Meulan, les forces de l'ordre ont par ailleurs été visées par des jets de cocktails Molotov. Enfin à Sartrouville, des containers de poubelles ont été incendiés, et à Poissy, des bus ont essuyé des jets de pierre.  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»