Marine Le Pen : «L’Egypte est une tour qui nous défendra des migrants»

Marine Le Pen© Pascal Rossignol Source: Reuters
Marine Le Pen

Après sa visite en Egypte et sa rencontre avec le recteur de la mosquée d’Al-Azhar, la présidente du Front National Marine le Pen a déclaré qu’elle n’avait pas changé d’attitude envers l’immigration musulmane en France.

La semaine dernière Marine le Pen est arrivée en Egypte pour rencontrer le grand imam de la mosquée d’Al Azhar (la plus haute autorité sunnite), le pape de l’Eglise copte d’Egypte et le premier ministre égyptien Ibrahim Mehleb. 

Les discussions ont été menées à l’initiative de Marine le Pen pour «aborder les questions liées à des concepts et idées erronés concernant l’islam et les idéologies extrémistes et racistes dont certains musulmans souffrent en Europe», a annoncé le grand imam par communiqué. 

Tous les interlocuteurs sont tombés d’accord sur la question de la menace de l’extrémisme islamique qui pèse sur l’Europe mais cela n’a pas pour autant fait bouger la présidente du FN. «Mes sentiments n’ont pas changé du tout en ce qui concerne l’immigration illégale», a déclaré Marine Le Pen qui a souligné qu’ils étaient tombés d’accord pour «explorer ensemble les voies possibles d'une future coopération contre les salafismes et tous les courants radicaux de l'islam».

«L'entretien de plus d'une heure a aussi permis au grand imam de découvrir le véritable projet politique de Marine le Pen et il a contribué à gommer les effets malheureux de la désinformation médiatique dans l'esprit de nombreux musulmans du monde», a-t-elle assuré. 

De retour en France, Marine le Pen a répété qu’elle n’avait aucune intention de changer sa position sur les questions migratoires. «Nous ne pouvons pas seulement accueillir les migrants en France. La seule solution est que nous les protégions dans leur propre pays et qu’ils continuent à y vivre», a-t-elle souligné.

Elle a également déclaré que les partenaires régionaux étaient une clé de l’immigration en Europe mais que la crise au Moyen Orient et en Afrique du Nord avait dégradé la situation des migrants en France.

«L’Egypte est une tour qui nous défendra» des migrants, a déclaré Marine le Pen.

Pendant la discussion, le grand imam a annoncé que le Front National avait «des opinions hostiles» envers l’islam et les musulmans mais que Marine Le Pen «reconnaissait la nécessité de ne pas confondre l’islam avec les actes de violence». Pour cette raison, le parti doit «revoir et améliorer» ses points de vue, a-t-il ajouté.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales