Une étudiante a été placée en garde à vue suite aux tags anti-policiers de la Sorbonne

- Avec AFP

Une étudiante a été placée en garde à vue suite aux tags anti-policiers de la Sorbonne© Capture d'écran Twitter, @Actu17

La police a annoncé avoir interpellé une étudiante en philosophie suite aux graffitis anti-police découverts dans les couloirs de l'université paris 1, le 11 octobre dernier.

«Une étudiante en philosophie a été interpellée et placée en garde à vue», selon une source policière. Elle est soupçonnée d'être à l'origine des quatre tags anti-police à l'intérieur de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Sur sa page Facebook, le syndicat Alliance avait publié des photos des tags «Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort» et «J'ouvre une bouteille à chaque fois qu'ils ferment le cercueil d'un flic», écrits en noir ou en rouge sur les murs des couloirs de l'université, rue de Tolbiac.

Les tags ont été découverts alors que le même jour, plusieurs centaines de policiers se rassemblaient en silence devant les commissariats de France, en solidarité avec leurs collègues attaqués le samedi précédent dans l'Essonne.

Après les constatations faites par le commissariat du XIIIe arrondissement, le parquet avait ouvert une enquête préliminaire confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales