Affaire Morandini : grève reconduite à iTELE à 81% des voix

- Avec AFP

Les salariés d'iTELE se sont rassemblés devant les locaux de la chaîne durant la diffusion de l'émission de Jean-Marc Morandini © Stefanie Loos
Les salariés d'iTELE se sont rassemblés devant les locaux de la chaîne durant la diffusion de l'émission de Jean-Marc Morandini

Les journalistes d'iTELE, appartenant au groupe Canal+, ont massivement voté pour la reconduction de la grève pour protester contre la présence à l'antenne de l'animateur Jean-Marc Morandini, mis en examen pour «corruption de mineur aggravée».

Les salariés de la chaîne d'information en continu ont voté à 81% pour la reconduction de la grève entamée le 17 octobre avec 110 votes pour, 4 contre et 21 abstentions, a indiqué à l'AFP la Société des journalistes de la chaîne. Le 17 octobre , ils avaient voté pour la grève à 85% des voix. 

Lire aussi : iTELE ouvre une «clause de conscience» pour les journalistes souhaitant quitter la chaîne

La rédaction est en conflit ouvert avec la direction depuis la confirmation le 7 octobre de l'arrivée de l'animateur, mis en examen dans le cadre de castings douteux pour la production d'une websérie érotique. 

Malgré le mouvement de grève, la première de «Morandini Live», émission consacrée aux médias, a bien eu lieu le 17 octobre au soir, tournée sur un plateau d'iTELE avec des cadres techniques non grévistes et des pigistes. 

Evoquant une direction «dans le non dialogue», les journalistes grévistes demandent la suspension à l'antenne de Jean-Marc Morandini, plus de moyens, la présentation du projet éditorial et la nomination d'un directeur adjoint à la chaîne.

Lire aussi : Top 3 des plus impressionnantes grèves dans les médias français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales