Biarritz : des armes et des explosifs de l'organisation indépendantiste basque saisis

Graffiti pro-ETA en train d'être recouvertSource: Reuters
Graffiti pro-ETA en train d'être recouvert

Une cache d’armes de l’organisation terroriste basque ETA a été retrouvée dans une maison de Biarritz durant une opération conjointe des autorités françaises et espagnoles.

C’est durant une action menée par la police judiciaire de Bayonne et la Garde civile espagnole que des malles contenant des armes de poing et de la poudre d’aluminium (pouvant entrer dans la composition d’explosifs) ont été trouvées, selon une source proche du dossier, rapportée par Reuters.

Une femme soupçonnée de collaboration avec l’ETA a été interpellée lors de cette opération.

Le ministère de l'Intérieur espagnol a indiqué sur son compte Twitter que l’action policière de Biarritz visait «la structure technique et logistique» de l'Eta.

L’organisation séparatiste a annoncé le 20 Octobre 2011 qu’elle mettait fin à ses activités de lutte armée. Le 15 juillet 2014, elle a publié un communiqué  annonçant le démantèlement de ses caches d'armes de façon unilatérale, sans pour autant accepter une dissolution de l’organisation ni un désarmement total.

Plus de 800 personnes sont décédées dans des attaques et attentats perpétrés par le groupe terroriste sur 40 ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales