A Lyon, Emmanuel Macron «l'Européen», appelle à une refondation de l'Union européenne

A Lyon, Emmanuel Macron «l'Européen», appelle à une refondation de l'Union européenne© Philippe Huguen Source: AFP
Macron se met au travail

Au cours du «sommet des réformistes européens» qui se tenait à Lyon le 24 septembre, l’ancien ministre de l’Economie a appelé à refonder les bases de l’UE, tout en rappelant avec ferveur ses convictions européennes.

«Est-ce que l'Europe va bien ? Non, elle est en train de se désagréger sous nos yeux face au défi migratoire, au défi climatique, aux défis économiques multiples», a lancé Emmanuel Macron en guise de diagnostic, à l'issue de deux jours de débats tenus dans le nouveau musée des Confluences à Lyon.

Craignant une «régression» identitaire et économique, l’ex-ministre du gouvernement de Manuel Valls a assuré qu’il n’était pas «satisfait de cette Europe» menée par des dirigeants à la mentalité «vieille».

Pour autant, il a indiqué qu’il était important de «se réapproprier les thèmes laissés aux ennemis de l'Europe : identité, souveraineté et démocratie».

Il en a appelé à une souveraineté «européenne» et n’a pas hésité à taxer de «démagogiques» les projets de référendum sur l’Europe défendus par différentes personnalités politiques européennes, dont Marine Le Pen.

Emmanuel Macron a défendu une autre idée : engager durant plusieurs mois des consultations en ligne au sujet de Bruxelles afin de rédiger une feuille de route «de 200 pages» qui fixerait les principales orientations de l’Union pour les années à venir. «L’Europe serait ainsi relégitimée», s’est réjoui le dirigeant du mouvement En marche.

Européiste convaincu, l’ancien ministre de l’Economie a prôné l’adoption d’un budget commun à la zone euro mais aussi la création d’un fonds européen de défense.

Quant à «la vraie protection de nos frontières, [elle] se construit au niveau européen», a-t-il poursuivi devant l’assemblée.

Emmanuel Macron en est convaincu ; cette relance résultera en une «Europe à plusieurs vitesses» dans laquelle «ceux qui ne veulent pas avancer» ne pourront bloquer les autres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»