Des bouteilles de gaz trouvées dans une voiture près de Notre-Dame : deux gardes à vue

La cathédrale Notre-Dame de Paris © Charles Platiau Source: Reuters
La cathédrale Notre-Dame de Paris

Une voiture abandonnée, avec cinq bouteilles de gaz remplies à bord, a été fouillée par les forces de l'ordre le 4 septembre. Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête et deux personnes auraient été placées en garde à vue.

Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs terroristes criminelle. La Section antiterroriste de la Brigade criminelle et la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) ont été saisies le 4 septembre, après le témoignage d'un employé de bar qui avait remarqué une bouteille de gaz dans une voiture stationnée dans une petite rue proche du quai de Montebello, face à la cathédrale Notre-Dame, selon une source policière.

Selon des informations publiées par Le Figaro, les bonbonnes de gaz n'étaient reliées à aucun dispositif de mise à feu. Le véhicule, de modèle Peugeot 607, était comme abandonné, avec les feux de détresse allumés, et sans aucune plaque d'immatriculation.

Lire aussi : Roubaix : le forcené fiché S était «armé»... d'une bouteille de gaz de camping

Les deux individus en garde à vue auraient été interpellés sur une aire d'autoroute sur l'A7, près d'Orange selon La Provence. Le couple dont la femme serait connue par les autorités pour avoir cherché à se rendre en Syrie, serait «originaire de la région parisienne se dirigeait sans doute vers l'Espagne».

D'après l'hebdomadaire Le Point, la fille de 19 ans du propriétaire du véhicule serait fichée S. Elle aurait disparu ce week-end avec la voiture, après avoir prétendu aller chez une amie. Le père aurait signalé sa fille comme radicalisée, inquiet de ses projets de se rendre en Syrie.

Lire aussi : Opération antiterroriste : une femme soupçonnée de préparer un attentat interpellée à Melun

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales