Roubaix : le forcené fiché S était «armé»... d'une bouteille de gaz de camping

Capture d'écran Twitter @Actu17
Capture d'écran Twitter @Actu17

L'incident a semé un vent de panique dans le quartier des Trois-Ponts, dans l'est de l'agglomération de Roubaix. Après une alerte à la bombe, les forces de l'ordre avaient investi et bouclé l'avenue de Verdun. Le forcené menaçait de se faire sauter.

Le 6 septembre, vers 18h, une alerte à la bombe mobilise le RAID et la police et rapidement une vingtaine de véhicules de police convergent vers le quartier populaire des Trois-Ponts à Roubaix.

Un homme, plus tard identifié comme un ancien militaire d'une trentaine d'années, fiché S, s'était retranché dans un bâtiment de l'avenue de Verdun, axe rapidement bouclé par les forces d'intervention, du boulevard de Mulhouse à l'avenue Julien-Lagache.

La police commence alors à négocier avec l'ancien militaire, qui refuse dans un premier temps de se rendre et menace de se faire sauter avec une bouteille de type Campingaz. Les autorités craignent le pire, alors qu'il apparaît que le bâtiment dans lequel le forcené s'est réfugié est connecté au réseau du gaz de ville.

Selon la Voix du Nord et d'autres médias, l'homme, qui a fini par accepter de se rendre vers 20h, serait atteint de troubles psychiatriques et aurait déjà fait l'objet par le passé d'une mesure médicale dite d'hospitalisation d'office.

Lire aussi : A Calais, des migrants causent délibérément des accidents afin de s'infiltrer dans les camions

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales