Alain Juppé voudrait un «code de bonne conduite» pour la primaire de la droite

© DOMINIQUE FAGET Source: AFP

Lors de la première journée de l'université d'été des Républicains, à La Baule, le maire de Bordeaux a proposé que les participants à la compétition politique se soumettent à une charte, prohibant notamment les attaques ad personam.

Le doyen des candidats de la primaire de la droite craint-il que celle-ci s'avère trop tumultueuse ? Samedi 3 septembre, à l'occasion d'un discours qu'il donnait lors de l'ouverture de l'université d'été du parti Les Républicains (LR), Alain Juppé a soumis l'idée d'un «code de bonne conduite», auxquels ses rivaux et lui pourraient adhérer. L'objet de celui-ci, selon son instigateur, serait notamment d'éviter «les attaques personnelles». Une règle que le maire de Bordeaux s'est déjà engagé à respecter.

«Il faut que cette primaire soit l'occasion d'un débat, pas d'un pugilat», a déclaré l'ex-ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, avant de souligner : «Il est absolument légitime et nécessaire [que le débat ait lieu], mais ne faisons pas d'attaques personnelles.»

Il a en outre appelé de ses vœux un «scrutin (...) transparent et incontestable», tout en précisant qu'il faisait confiance, pour cela, à l'impartialité du président par intérim des Républicains, Laurent Wauquiez.

Lire aussi : PMA, GPA, adoption par les homosexuels... Guide pour tenter de suivre la droite sur la question

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales