Emmanuel Macron «quitte le Titanic», les politiques s’enflamment

Emmanuel Macron «quitte le Titanic», les politiques s’enflamment© Charles Platiau Source: Reuters

Alors que le ministre de l’Economie a annoncé à ses collaborateurs qu'il démissionnait du gouvernement, de nombreux hommes politiques français s’en sont donné à cœur joie pour commenter le départ d’un ministre qu’ils ne regretteront pas.

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, devrait présenter officiellement sa démission au chef de l'Etat dans l'après-midi du 30 août, ont fait savoir des sources proches de l’Elysée.

Il n’en fallait pas plus pour que les hommes politiques multiplient les commentaires à l’égard du ministre, qui avait encore récemment indiqué qu’il n’était lui-même «pas socialiste».

A l'extrême-droite, le vice-président du Front national, Florian Philippot, s’est ainsi interrogé sur l’avenir d’Emmanuel Macron, qui a récemment lancé son propre mouvement politique «En marche» et devrait être candidat à la présidence de la République en 2017. «Se présentera-t-il à la primaire de gauche ou à la primaire de droite ?», a-t-il ironisé.

Membre du Bureau national du parti souverainiste Debout La France, Eric Anceau, a quant à lui déploré un «gouvernement en état de décomposition avancée».

Le président du parti Nicolas Dupont-Aignan a lui commenté l’information dans une vidéo postée sur Facebook. «Emmanuel Macron, c’est la nouvelle marionnette du système, c’est le nouveau visage marketing, le nouveau look d’une politique toujours aussi brutale et inefficace», a-t-il mis en garde.

De son côté, le maire de Bézier, Robert Ménard a usé du sarcasme : «Macron quitte le Titanic alors que l’iceberg est en vue.»

Nathalie Goulet, sénateur de l'Orne et membre du groupe centriste UDI-UC a quant à elle félicité Emmanuel Macron, assurant que grâce à lui, «les réseaux parlent enfin d'autre chose que d'islam.»

A gauche, les hommes politiques ont eux aussi donné de la voix. «Ca va faire beaucoup de candidats de la finance» lors des prochaines élections présidentielles, a ironisé Eric Coquerel, coordinateur du Parti de gauche.

«François Hollande ne produit que des monstres politiques», a tweeté Jean-Luc Mélenchon, lui-même candidat à l'élection présidentielle au sein du mouvement «La France insoumise».

Lire aussi : Emmanuel Macron devrait démissionner du gouvernement cet après-midi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»