Conflit d’intérêt ? En pleine affaire Kerviel, Sapin embauche un ex-dirigeant de la Société générale

© John Thys Source: AFP

Auteur d’un projet de loi sur la transparence, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a choisi comme directeur de cabinet un ancien de la Société générale, Thierry Aulagnon, alors que l'issue de l’affaire Kerviel est toujours incertaine.

L’ancienne directrice de Michel Sapin, Claire Waysand, partie pour l'inspection générale des finances, c’est Thierry Aulagnon, ancien haut dirigeant de la Société générale qui a été nommé pour la remplacer.

Mauvais timing ou conflit d’intérêt ?

Thierry Aulagnon a travaillé dans la banque française entre 2000 et 2015 et n’est pas inconnu du poste, puisqu’il avait déjà été directeur de cabinet du ministre des Finances... Michel Sapin, entre 1992 et 1993, sous le gouvernement de Pierre Beregovoy, alors Premier ministre de François Mitterand.

Cette nomination survient alors que la cour d’appel de Versailles doit rendre son verdict sur l’affaire Kerviel le 23 septembre prochain.

L’avocat général Jean-Marie d’Huy, n’avait pas hésité, devant la cour, à pointer du doigt la responsabilité de la banque dans les pertes qu'elle impute à son ex-trader Jérôme Kerviel, estimant qu’elle a «commis des fautes civiles, distinctes et de nature différente des fautes pénales de Jérôme Kerviel».

Si cet avis est suivi, le montant de 2,2 milliards d’euros de déduction fiscale alloué à la Société générale par le gouvernement français en raison des pertes provoquées par Kerviel, pourrait bien devoir être remboursé, plaçant Bercy dans une position délicate par rapport à la banque.

Michel Sapin prend ses précautions

Afin d’éviter qu’on l’accuse d’avoir influencé le verdict, surtout si celui-ci venait finalement à blanchir la Société générale, le ministre français a pris toutes les précautions nécessaires.

Il a notamment pris le soin de consulter la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), une autorité administrative indépendante, avant de nommer l’ancien haut dirigeant de la Société générale.

Il a par ailleurs exigé que ses collaborateurs ne transmettent pas à Thierry Aulagnon les informations relatives à l’ancienne société de ce dernier.

En mars 2016, le ministre des Finances avait été chargé par le gouvernement de mettre en place un programme visant à renforcer la transparence au sommet de l’Etat et à lutter contre l’influence des lobbies, c'est toute l'ambition du projet de loi Sapin 2.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales