Geoffroy Didier propose un «test de radicalisation» au collège et devient la risée du web

Source: AFP

Geoffroy Didier, vice-président LR du conseil régional d'Ile-de-France, a proposé ce mardi sur Europe 1 des «tests de détection de radicalisation» dans les collèges et lycées pour lutter contre l'endoctrinement djihadiste.

«Je propose que soit créé un "test de radicalisation" pour tout jeune scolarisé dans un collège ou lycée dont le comportement aura été identifié comme inquiétant par la communauté éducative. Ce "test de radicalisation" prendrait la forme d'un entretien entre l'élève et un psychologue de la communauté éducative afin d'évaluer le degré plus ou moins avancé de radicalisation.» C'est la nouvelle proposition du candidat à la primaire de droite, Geoffroy Didier. 

Entre stupéfaction et colère, les internautes ont rapidement réagi à la proposition de Geoffroy Didier. Sur Twitter, beaucoup d'entre eux se sont amusés à détourner ce fameux test, en proposant les questions les plus absurdes, notamment sur le hashtag «#testderadicalisation».  

Certains internautes se sont même amusés à détourner la célèbre bande-dessinée pour «Martine»...

Déjà en juillet dernier, une polémique similaire avait éclaté : plusieurs correcteurs des épreuves du baccalauréat assuraient avoir reçu pour consigne de faire remonter des propos radicaux aperçus dans les copies. C'est en tout cas ce qu'affirmait le syndicat étudiant SNES-FSU sur son compte Twitter :

L'entourage de la ministre de l'Education assurait alors qu'il ne s'agissait pas d'une demande officielle, mais plus probablement d'une maladresse de certains inspecteurs. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales