Rassurant ! A la gare de Lyon, la SNCF vous demande ce que vous voulez faire avant de mourir

Alors que le continent européen a été touché par de multiples attaques terroristes, dont l'une à la hache dans un train en Allemagne, la SNCF a eu l'idée de demander aux parisiens ce qu'ils voudraient faire avant de mourir.

Reprenant une initiative imaginée aux Etats-Unis en 2011 par une artiste américano-taïwanaise demandant à ses voisins d'inscrire sur un mur ce qu'ils voudraient faire avant de mourir, la SNCF a décidé d'installer un panneau posant cette même question aux voyageurs de la gare de Lyon. Près de 2000 villes, dans 70 pays, ont déjà opté pour cette forme d'expression collaborative.

Mais le moment est mal choisi. Presque un an après la tentative d'attentat dans un train Thalys, déjouée par des passagers, ainsi que quelques semaines suivant une sanglante attaque à la hache dans un train en Bavière commise par un prétendu réfugié s'étant revendiqué de l'Etat islamique, les citoyens se sont rappelés que ce mode de transport pouvait être une cibles des terroristes. 

Répondant aux questions du site Slate.fr, l'équipe SNCF Gares et Connexions à l'origine de l'initiative a assuré que le tableau «n’a pas vocation à faire écho à l’actualité, quelle qu’elle soit» tout étant «bien consciente que pour certains cela fait inévitablement écho aux émotions que suscite cette actualité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales