François Hollande part en campagne… contre Donald Trump

© Benoit Tessier Source: Reuters

Alors que l’échéance de 2017 se rapproche en France, le chef de l’Etat a livré son appréciation de la course américaine à la Maison blanche, en profitant pour attaquer le candidat républicain Donald Trump, habitué des polémiques.

«Les excès finissent par créer un sentiment de haut-le-coeur, aux Etats-Unis même, surtout quand on s'en prend, en l’occurrence Donald Trump, à un soldat, à la mémoire d'un soldat», a indiqué François Hollande au cours d'une rencontre avec les journalistes de l'Association de la presse présidentielle à Paris.

Il faisait alors allusion à la polémique née des attaques de Donald Trump contre Khizr Khan, le père d’un soldat américain musulman tué pendant l’invasion de l’Irak en 2004, qui l’avait critiqué lors de l’investiture démocrate d’Hillary Clinton.

Qualifiant les propos du milliardaire républicain de «blessants et humiliants», le président français a déploré la «tentation autoritaire que l’on voit surgir […] notamment».

Il a ensuite mis en garde : «Si les Américains choisissent Trump, ça aura des conséquences parce que l'élection américaine est une élection mondiale [...] La campagne américaine indique des thèmes qui se retrouvent ensuite dans la campagne française.»

Avant François Hollande, Barack Obama, qui apporte ouvertement son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton, a indiqué que Trump «n’a[vait] pas le jugement, le tempérament, la compréhension nécessaires» et qu'il n'était pas, «et de manière dramatique, préparé pour occuper le poste le plus puissant du monde».

Lire aussi : Clinton VS Trump : saurez-vous démêler le vrai du faux parmi ces déclarations ?

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales