Vaucluse : le forcené de l'hôtel Formule 1 de Bollène a été arrêté

Source: Reuters

Le forcené était retranché depuis environ 13h45 dans un hôtel Formule 1 de la ville de Bollène, dans le Sud-Est du pays. L'établissement avait été évacué et le GIGN est intervenu. Tout aurait commencé quand l'homme aurait refusé de payer sa chambre.

Selon La Provence et d'autres médias régionaux, le forcené a finalement été maîtrisé. Le GIGN l'a appréhendé et mis en garde-à-vue.

L'homme aurait refusé de payer son séjour et, à l'arrivée des gendarmes appelés par l'hôtel pour régler le différend, il s'était retranché. Un périmètre de sécurité de 250 mètres a alors été établi autour de l'établissement non loin de l'autoroute A7 qui traverse Bollène, ville d'un peu plus de 13 000 habitants, entre Orange et Montélimar, dans le Vaucluse.

La maire de Bollène, Marie-Claude Bompard, a appelé ses concitoyens a garder leur calme, alors que les intentions de l'homme n'étaient pas claires dans un contexte d'inquiétude et de nervosité lié à l'attentat de Nice du 14 juillet dernier.

Un moment, la police a pensé que l'homme était porteur d'un colis suspect «avec des fils qui dépassent». L'antenne d'Orange du GIGN était alors intervenue avec des démineurs et des chiens renifleurs d'explosifs. Mais on apprenait un peu plus tard que l'homme n'avait pas d'explosif sur lui.

Cette opération a entraîné la fermeture de l'autoroute A7 dans les deux sens entre Montélimar-Sud (Drôme) et Orange-Nord (Vaucluse), soit 38 kilomètres, provoquant d'importants bouchons, les voitures devant emprunter les axes secondaires.

L’autoroute A7 a finalement été rouverte à la circulation après que les forces de l'ordre ont repris le contrôle de la situation.

Lire aussi : Un homme en djellaba crée une vague de panique devant l'Ecole militaire à Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales