Paris : mouvement de panique à la station Châtelet après un accident grave de voyageur (IMAGES)

© @EvaRodriguez_23, Twitter

Un arrêt de la circulation des RER A à la station Châtelet-les-Halles a généré de brusques et impressionnants mouvements de foules, vendredi 8 juillet, alors que des rumeurs d'attentat ont été relayées par des usagers.

Vendredi 8 juillet, en fin d'après midi, l'arrêt de la circulation des RER A à la station Châtelet-les-Halles a été à l'origine d'un mouvement de panique soudain et inhabituel.

La RATP a justifié l'interruption du trafic entre Auber et Nation, vers 17h30, par un «accident grave de voyageur» – le suicide d'une femme qui se serait jetée sur les voies du RER, d'après une source policière citée par le journal 20 Minutes.

Pour autant, des rumeurs d'attentat se sont propagées parmi les usagers, provoquant un profond chaos dans la station en pleine heure de pointe : des foules se sont mises à crier et à courir – certaines personnes montant sur les rambardes des tapis roulants – tandis que des commerçants ont fermé leurs boutiques situés en sous-sol pour quitter les lieux au plus vite. L'absence d'informations venant contredire ces rumeurs (dans un premier temps) n'a fait qu'attiser le désordre.

Pour pimenter le tout, l'annonce d'un colis piégé sur la ligne de métro 1 (passant également par Châtelet-les-Halles) a été diffusée durant cette période.

Des photos et vidéos, mises en ligne sur Twitter par des internautes, témoignent de ces scènes de panique spectaculaires.

Peu à peu, les rumeurs d'attentat se sont taries et la station a pu retrouver son calme. De nombreux usagers sont toutefois restés bloqués dans les couloirs du métro durant de longues minutes, la circulation du RER n'ayant pu reprendre qu'aux alentours de 20h30, après l'intervention de la police et des pompiers.

A lire aussi : Mouvement de panique dans la fan zone à Paris le 2 juillet : plusieurs blessés à déplorer (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales