Hyper Cacher : Amédy Coulibaly se serait bel et bien fourni en armes chez l'extrême droite radicale

© Capture d'écran Youtube

Selon Europol-Interpol, au moins quatre pistolets semi-automatiques, retrouvés dans l’arsenal d’Amédy Coulibaly, responsable de la tuerie de l’Hyper Cacher en janvier 2015, sont passés par Seth Outdoor, la société de la compagne de Claude Hermant.

Une note d’instruction d'Europol-Interpol que s’est procurée La Voix du Nord révèle que «plusieurs armes en possession d’Amedy Coulibaly ont été transformées à blanc par la société slovaque KolArms, puis vendues à la société AFG qui les a ensuite vendues à Seth Outdoor, basée à Haubourdin entre juillet et novembre 2014».

Or, il apparaît que l'entreprise Seth Outdoor est gérée par la femme de Claude Hermant, un individu proche des milieux d'extrême droite du nord de la France. Tous deux avaient été placés en garde à vue en décembre 2015 dans le cadre d'une enquête sur les liens qu'ils entretenaient avec Amédy Coulibaly, à qui ils auraient fourni des armes que ce dernier aurait utilisé lors de la prise d'otages de l'Hyper-Casher en janvier 2015.

Les informations obtenues par le quotidien sur ces armes précisent que : «Quatre pistolets semi-automatiques Tokarev en possession d’Amedy Coulbaly sont identifiés comme ayant été vendus à Seth Outdoor, tandis qu’un autre pistolet semi-automatique Tokarev et un fusil d’assaut CZ sont susceptibles également de provenir de Seth Oudoor».

Interpol indique par ailleurs que le service des douanes de Rouen possède un renseignement selon lequel la société Seth Outdoor recevait des armes non ou partiellement démilitarisées en provenance de Slovaquie.

Amédy Coulibaly avait pris plusieurs personnes en otage en janvier 2015 dans un Hyper Cacher parisien avant d'être abattu par la police au terme d'une prise d'otages de plusieurs heures, le lendemain de l'attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo perpétrée par les frères Kouachi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales