Dix Français sont morts dans le séisme au Népal

Des maisons effondrées à Katmandou à la suite du séisme au Népal Source: Reuters
Des maisons effondrées à Katmandou à la suite du séisme au Népal

D’après le bilan publié par le ministère français des Affaires étrangères, dix ressortissants français ont péri lors du séisme dévastateur au Népal qui a laissé une grande partie du pays en ruines.

«S'agissant de nos ressortissants, dix d'entre eux ont péri dans cette catastrophe, deux à Katmandou, huit dans la vallée du Langtang», a annoncé un porte-parole du ministère lors d'un point de presse électronique. Ces endroits étaient réputés pour le trekking et se trouvaient non loin de l’épicentre du tremblement de terre.

Les recherches et les recoupements d’informations effectués par l’ambassade française et le centre de crise et de soutien ont permis de dissiper les inquiétudes sur les cas signalés depuis le séisme, a indiqué le porte-parole, ajoutant que plus de 3 000 Français avaient été localisés sains et saufs. Au total, depuis le 25 avril, la cellule de réponse téléphonique mise en place à Paris par le centre de crise du ministère a répondu à 18 700 appels.

Sur place, la situation est difficile pour les survivants au sinistre. Selon les Nations unies, les secours et l’aide humanitaire sont arrivés trop tard dans le pays qui appelait au secours. On constate le manque de matériels nécessaires pour ceux qui sont restés sans abri, notamment dans des villages montagneux. De plus, les autorités népalaises ne facilitent pas la situation avec les  lourdeurs administratives qui ralentissent les secouristes.

Un séisme de magnitude 7,9 a frappé le Népal le 25 avril. Il a été suivi d’environ 90 répliques dont la magnitude a oscillé entre 3,2 et 6,9. Le dernier bilan humain des autorités népalaises est de 8 413 morts et plus de 17 576 blessés. Katmandou, la capitale, a été très sévèrement touchée ainsi que d’autres villes. C’est le tremblement de terre plus meurtrier dans ce pays depuis 80 ans. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales