«La menace fantôme» : Natalie Portman, en tant que juive, ne se sent plus en sécurité à Paris

Natalie Portman Source: RIA NOVOSTI
Natalie Portman

L'actrice Natalie Portman, qui est née en Israël et qui a déménagé de Los-Angeles à Paris l’automne dernier, a avoué dans une interview à The Hollywood Reporter se sentir nerveuse en tant que juive résidant dans la capitale française.

Avec un Oscar à son actif à l’âge de 33 ans, l’actrice américaine a troqué Hollywood contre Paris l’année dernière pour suivre son mari, le danseur Benjamin Millepied qui a pris la direction artistique des ballets de l'Opéra de Paris. La comédienne de confession juive reconnaît qu'elle se sent «culturellement différente» en étant venue d'outre-Atlantique.

«Quand on vit dans un endroit, on commence à se rendre compte à quel point nous sommes différents culturellement, profondément différents», a-t-elle souligné dans un entretien en ligne sur le site de la revue.

Deux mois après son déménagement, les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Kasher ont violemment secoué la capitale française. A la question de savoir si elle se sentait nerveuse à Paris, elle a répondu «oui», ajoutant «mais je me sentirais tout aussi nerveuse d'être noire [aux Etats-Unis]. Et je serais nerveuse d'être musulmane dans beaucoup d'endroits».

Natalie Portman, qui a fait ses débuts au cinéma dans Léon de Luc Besson, a remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle de ballerine dans «Black Swan». C’est sur ce tournage qu’elle a rencontré son mari actuel.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales