Sondages : Sarkozy double Juppé chez les sympathisants de droite

Le président de LR Nicolas Sarkozy.© Francois Lenoir Source: Reuters
Le président de LR Nicolas Sarkozy.

La cote de popularité de l'ancien président de la République, en voyage en Allemagne mardi 21 juin, dépasse pour la première fois depuis un an celle du maire de Bordeaux.

Jouissant d'une cote d'adhésion de 66% parmi les sympathisants de droite (hors FN), l'ancien président de la République surpasse pour la toute première fois depuis un an son principal rival Alain Juppé (62%), selon un sondage Odoxa pour L'Express, paru le 21 juin.

A quelques points de popularité des deux challengers, François Fillon (54%) et Bruno Le Maire (51%) se disputent la troisième place auprès de l'électorat de droite, juste devant... Emmanuel Macron, bénéficiant de 50% d'opinion favorable.

Cette percée de Nicolas Sarkozy survient moins de deux semaines après son «grand discours de la France» à Lille, mercredi 8 juin, durant lequel le président des Républicains a esquissé les prémisses d'une campagne droitière, louant «l'amour charnel de la patrie» et conspuant la «tyrannie des minorités».

Non content de caresser son électorat dans le sens du poil, l'ancien président de la République - qui n'est pas encore officiellement candidat à la primaire de droite - s'évertue à conforter son image d'homme politique international : mardi 21 juin, le nouveau favori des Républicains était attendu en Allemagne, afin de déjeuner avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Dans un contexte d'euroscepticisme croissant sur tout le continent, Nicolas Sarkozy devait présenter au chef du gouvernement allemand un projet de «nouveau traité pour l'Union européenne». La question de l'exemption des visas en faveurs des Turcs (mesure à laquelle est favorable Angela Merkel, contrairement à Nicolas Sarkozy) devait également figurer au menu de cette rencontre, selon le porte-parole des LR Philippe Juvin.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales