Nice : huit mois de prison pour avoir frappé une serveuse qui servait de l’alcool pendant le ramadan

© Denis Contreras / Getty Images North America / AFP Source: AFP

Agé de 32 ans, un Tunisien en situation irrégulière en France a été condamné à de la prison ferme pour avoir agressé une serveuse niçoise pour la seule raison que cette dernière servait de l’alcool dans son établissement durant le ramadan.

Le verdict est tombé mercredi : l’homme, qui a été incarcéré, sera interdit de territoire pour une durée de trois ans et devra par ailleurs verser la somme de 1 000 euros à sa victime.

«Dans cette période très particulière, on l'a entendu réitérer des propos inadmissibles», s’est offusqué le procureur de la République, qui avait requis deux ans de prison ferme et une interdiction de territoire de trois ans.

Je lui ai dit qu'elle était une fille sale, ça veut dire une pute

Durant l’audience, la juge a voulu rappeler les propos de l’homme : «Aux policiers vous avez dit : "Je lui disais qu'elle n'était pas sur le bon chemin"». Mais ce dernier l’a immédiatement corrigée, sans émettre le moindre regret : «Je ne lui ai pas dit cela, je lui ai dit qu'elle était une fille sale, ça veut dire une pute.»

La scène s’était déroulée dans un bar de Nice le 6 juin. La serveuse, elle-même d’origine tunisienne, avait été prise à partie par l’homme de 32 ans, assis à la terrasse. «Il m'a demandé pourquoi je servais de l'alcool pendant le ramadan. Je lui ai répondu: "Je fais mon travail"», a-t-elle rapporté devant le tribunal, où elle était accompagnée de son patron. C’est alors que l’individu lui a asséné une violente gifle. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales