«Défendons le progrès social» : le prochain meeting du Parti socialiste qui fait exploser la toile

© Philippe Desmazes Source: AFP

A l'heure où un gigantesque mouvement de contestation s'étend dans le pays, Manuel Valls, Myriam El Khomri et d’autres poids lourds du PS viendront «défendre le progrès social» et la loi travail dans une conférence qui se tiendra le 8 juin à Paris.

Il s’agit selon le parti de défendre la politique du gouvernement et le très controversé projet de réforme du code du travail «face aux régressions de la droite sénatoriales».

Pour se charger de la tâche, somme toute ardue, le Premier ministre et la ministre du Travail seront accompagnés du Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis et du porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Si le gouvernement tente, par ce meeting de faire rimer loi travail avec progrès social, le moins que l’on puisse dire, c’est que les internautes n’en sont pas convaincus, à l’heure où manifestations et autres grèves battent leur plein un peu partout en France.

«Il semblerait que le Parti socialiste se foute de notre gueule», a réagi Caroline De Haas, militante ayant lancé la pétition en ligne «Loi travail, non merci», qui a enregistré à ce jour plus de 1,3 million de signatures.

Un utilisateur de Twitter renchérit «Les cons ça ose tout». D’autres ont préféré prendre la nouvelle sur le ton de l’humour.

Alors qu’un internaute appelle ironiquement à «conserver en vitrine» l’affiche de l’événement, assurant qu’elle «prendra de la valeur un jour», un autre imagine un dialogue entre les dirigeants du PS : «Mais qui va être assez con pour gober ça ? Ben, nos derniers électeurs ! Ah oui, j’oublie toujours qu’il en reste».

«Quelqu’un aurait un peu de décence en trop à donner au Parti socialiste ?», peut-on également lire sur le réseau social.

Enfin un internaute, après avoir parodié l’affiche en y déguisant les intervenants, annonce : «Venez nombreux avec les tomates, il reste encore des places».

Le meeting (le vrai) aura lieu mercredi 8 juin, au Salon de l'Aveyron, dans le douzième arrondissement de Paris.

Lire aussi : La France paralysée par la «guerre des gauches»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales