Loi travail : syndicats en grève, perturbations majeures du trafic

Source: Reuters

En attendant une manifestation nationale prévue pour le 14 juin, les syndicats continuent leur opposition à la décision du gouvernement de faire passer en force la loi travail. Le pays qui va accueillir l’Euro 2016, semble plonger dans le chaos.

Le réseau SNCF continue ses grèves

Les travailleurs de la SNCF poursuivent leur grève en attendant les négociations sur l'organisation du travail des cheminots, prévues pour le 6 juin. Pour le troisième jour consécutif, le trafic est perturbé, moins de 85% du personnel étant opérationnel.

Le 3 juin, des perturbations importantes sont attendues sur toutes les lignes. Seulement 40% des Transilien et RER en Ile-de-France, un tiers des Intercités de jour (aucun la nuit), la moitié des TER et six TGV sur dix assureront le transport des passagers. Les lignes internationales, elles, resteront relativement épargnées, sauf pour les trains SVI, entre la France et l’Italie, et Ellipsos, entre la France et l’Espagne, dont le nombre sera diminué de 60%. 

La raison principale de la grève à la SNCF est la perspective d’un nouvel accord d’organisation du temps de travail. Malgré des grèves multiples, le secrétaire d'État aux transports Alain Vidalies a forcé le patron de la SNCF Guillaume Pepy à renoncer à assouplir la règlementation actuelle, notamment sur l'encadrement du repos des cheminots.  

«Ceux qui font grève aujourd'hui n'ont plus de raison, sauf politique», a déclaré Didier Aubert, le secrétaire général de la CFDT-cheminots. 

Source: Reuters

Lire aussi : Incendie de la voiture de police : le Syndicat des avocats de France mis en cause par le parquet?

La direction de la SNCF espère désormais que la CFDT et l'Unsa approuveront rapidement le projet d'accord, dès qu'il sera soumis à signature. 

Pour le gouvernement, le temps presse à quelques jours de l'Euro de football. Le Premier ministre Manuel Valls a jugé «pas compréhensible» la poursuite de la grève, en estimant qu' «à la SNCF et dans le transport ferroviaire, les partenaires sociaux ont sur la table un projet qui garantit un haut niveau de protection des salariés».

Les compagnies aériennes s’accordent sur la grève lors des trois premiers jours de l’Euro 2016

Les trois syndicats d'Air France se sont accordés à mener une grève du 11 au 14 juin, lors des premiers jours de l'Euro de football 2016 afin de faire pression sur le gouvernement.

Les pilotes accusent la compagnie de recourir de plus en plus souvent aux sous-traitants et de continuer le développement de la filiale low cost Transavia en Europe, malgré des engagements antérieurs. En outre, ils lui reprochent la baisse de la rémunération globale des pilotes de 2% à 3%, décidée il y a quelques mois. 

La DGAC, elle, a levé le préavis qu'elle avait déposé pour une grève du 3 au 5 juin 2016, le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Alain Vidalies, ayant indiqué ses intentions de signer l’accord avec les représentants des contrôleurs aériens.

Hier, le 2 juin, la ministre du travail Myriam El Khomri a déclaré dans une interview à iTélé que le retrait de la loi travail «n'était pas une option».

«Dans les médias, la CGT ne semble plus appeler au retrait du texte. Ma porte est ouverte, j'attends des propositions précises de la CGT. Mais nous n'allons pas retirer le texte. Il y a un processus parlementaire, la discussion s'engagera au Sénat le 13 juin [...] nous allons suivre ce processus. Est-ce que retirer l'article 2 [qui fait primer les accords d'entreprise sur les accords de branche en matière d'organisation du temps de travail] est une option? Non», a-t-elle conclu.

Lire aussi : Loi Travail : les opposants seraient à l'origine de la coupure de courant massive à Saint-Nazaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales