Affiche de la CGT sur les violences policières : le diffuseur convoqué par la police lundi

L'affiche de CGT avait fait énormément parler d'elle© Capture d'écran Twitter
L'affiche de CGT avait fait énormément parler d'elle

Le responsable du syndicat CGT-Info'com (information et communication), qui avait publié en avril une affiche très controversée sur les violences policières, est soupçonné de «diffamation publique envers une juridiction».

Romain Altmann, secrétaire général du département Info’com du syndicat a indiqué dimanche à l’AFP qu’il était convoqué par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) pour y «être entendu en qualité de mis en cause dans le cadre d'une procédure judiciaire».

L’homme est «soupçonné d'avoir commis l'infraction de diffamation publique envers une juridiction, une administration publique, un corps constitué de l'armée», selon la convocation reçue.

A la base de la procédure, une affiche diffusée le 16 avril par la CGT, mettant en scène l'écusson des CRS et une matraque dans une flaque de sang, accompagnée du texte «La police doit protéger les citoyens et non les frapper !».

Publiée en pleine période de mobilisation contre la loi travail, au cours de laquelle des violences ont régulièrement éclaté, tant contre des policiers que contre des manifestants, le choix de l’affiche avait causé une importante polémique. Les syndicats de policiers l’avaient même qualifiée d’«appel à la haine». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales