La chanson «Aïcha» a-t-elle été bannie d'un spectacle scolaire ? Le maire FN nie en bloc

Source: AFP

Des parents d'une école de la ville de Cogolin (Var) accusent le maire Front national (FN) d'avoir fait pression, via l'octroi de subventions, pour que le spectacle de fin d'année soit amputé de la chanson de Jean-Jacques Goldman chantée par Khaled.

«Autour de la Méditerranée», tel devait être le thème du spectacle de fin d'année d'une école primaire de Cogolin dans le Var, où se mêlaient chansons françaises, italiennes, grecques et orientales. 

Pour certains parents d'élèves, le maire Front national Marc-Etienne Lansade aurait tenté de faire pression sur le programme musical du spectacle, via l'arme des subventions que la municipalité accorde à l'établissement scolaire. 

En effet, toutes les subventions accordées aux écoles de Cogolin ont baissé de 25% cette année... à l'exception de celles allouées au groupe scolaire Fontvieille, concerné par ce spectacle scolaire, dont les subventions ont fondu de 64%.

Francis Jose-Maria, président du collectif Place publique qui s'oppose à la municipalité FN, a pointé du doigt le 13 mai sur France Inter la méthode qui consiste selon lui «à menacer cette école d'une baisse de dotation pour ensuite la réévaluer à condition que la chanson soit retirée du projet. On est dans l'interventionnisme politique».


Chantage à la subvention, ou accusation mensongère ?

Dans Nice Matin, le 15 mai, Marc-Etienne Lansade s'est défendu en expliquant qu'il n'y avait «aucune corrélation» entre la chanson et la baisse de subvention. Il balaie en outre ces accusations d'un revers de main : «La mairie n’ayant aucun droit de regard sur un programme éducatif, il n’est évidemment pas question pour nous d’intervenir dans le contenu d’un spectacle de fin d’année d’une école primaire !»

«Qui se sent morveux se mouche ! Nous avons toujours affaire à des gens mal intentionnés qui font courir des bruits destinés à nuire», déplore encore le maire FN. «Il y a eu effectivement des réflexions au niveau des subventions car de nombreux travaux sont nécessaires. Mais qu’ils se rassurent, nous avons rétabli les subventions et cette école ne subira aucune baisse de dotation drastique», a-t-il conclu.

En avril dernier, Marc-Etienne Lansade, le maire FN de Cogolin était apparu dans une vidéo sur sa page Facebook, se félicitant du démantèlement d'un camps de roms. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales