Conseil des ministres : dissolution de l'association qui gérait la mosquée radicale de Lagny

La mosquée de Lagny © Thomas Samson Source: Reuters
La mosquée de Lagny

Le Conseil des ministres a prononcé mercredi, sur proposition du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, la dissolution de l'association qui gérait la mosquée «radicale» de Lagny-sur-Marne, fermée dans le cadre de l'état d'urgence.

Présentée par le ministère de l'Intérieur comme «un foyer d'idéologie radicale», la mosquée de Lagny avait été fermée en décembre. Le Conseil d'Etat avait confirmé sa fermeture le 25 février, mais l'Association des musulmans de Lagny-sur-Marne qui la gérait avait bénéficié d'un sursis, avec la suspension de sa dissolution par le Conseil d'Etat pour un vice de procédure.

Lire aussi : Des balles pour kalachnikov et des vidéos de propagande saisies à la mosquée de Lagny

A la suite d'une perquisition effectuée en décembre dernier, la police avait découvert et saisi «des munitions de calibre 7,62, munitions pour armes de guerre de type kalachnikov, ainsi que des vidéos de propagande» du groupe jihadiste Etat islamique. Par ailleurs, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, un revolver et des document sur le jihad avaient alors été trouvés chez des dirigeants de la mosquée.

Lire aussi : Trois associations cultuelles musulmanes de la mosquée de Lagny dissoutes en Conseil des ministres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales