Le ministère de la Culture «ne sert à rien» affirme un candidat à la primaire de la droite

© JACQUES DEMARTHON Source: AFP

Les candidats à la primaire de la droite ne sont pas à cours d’idée lorsqu’il s’agit de faire parler d’eux. Le thème favori du moment : la suppression de postes et… même de ministères.

Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de la droite pour le Parti chrétien démocrate, a suggéré vouloir supprimer le ministère de la Culture, car celui-ci «ne sert à rien».

«Il ne sert à rien. Quand ça ne sert à rien, il faut le supprimer. La culture, c’est très important. Simplement, ce n’est pas le rôle de l’Etat. Je propose que les fonctions patrimoniales exercées par le ministre de la Culture soient rangées sous la responsabilité du Premier ministre.»

Or, le 2 mai, Nathalie Kosciusko-Morizet, également candidate à la primaire de la droite, proposait quant à elle de supprimer le poste de Premier ministre et de réduire le nombre de parlementaires. «Avec le temps, notre régime s'est présidentialisé : autant en prendre acte en supprimant la fonction de Premier ministre. Le président de la République deviendrait ainsi le chef du gouvernement, avec une équipe resserrée de dix grands ministres», avait expliqué la députée Les Républicains dans une interview au Parisien.

Récapitulons. L’un ne veut plus de Culture, ou la placer sous la responsabilité du Premier ministre, alors que l’autre ne veut plus de Premier ministre, affirmant que le président de la République pourrait aussi bien assumer cette fonction. Qui sera le candidat à la primaire de la droite qui osera proposer de supprimer le poste de président de la République ?

Lire aussi : Primaire à droite : Alain Juppé, le candidat de loin le plus préféré d’après un dernier sondage

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales