Jean-Louis Debré tente de forcer un barrage de police

Jean-Louis Debré tente de forcer un barrage de police Source: Reuters
L'ancien président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, avec le président François Hollande en octobre 2015

L'ancien chef du Conseil constitutionnel a tenté de forcer un barrage de police mis en place à cause d'une manifestation organisée contre la loi El Khomri, le 9 avril dernier. Il circulait en voiture banalisée.

Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel du 5 mars 2007 au 5 mars 2016, refait parler de lui. Après avoir étonné les téléspectateurs de l'émission «On n'est pas couché» sur France 2 par ses plaisanteries grivoises faites à Léa Salamé, Le Parisien  a révélé ce dimanche 24 avril une altercation qu'il a eue en tentant de forcer un barrage de police.

«Je suis de la maison. Vous devez me faire passer !», s'est-il exclamé alors que, circulant à bord d'une voiture banalisée de la police, il lui a été signifié, à un barrage des forces de l'ordre, qu'il devait changer d'itinéraire. L'officier lui a alors demandé de présenter sa carte de police.

Jean-Louis Debré a fini par passer le barrage de police

L'ex-ministre de l'Intérieur a répondu ne pas vraiment être de la police mais rouler «avec un véhicule du SPHP» (Service de protection des hautes personnalités). «Le service est au courant», a-t-il ajouté. Le policier lui a ensuite demandé les papiers du véhicule. Mais Jean-Louis Debré n'avait ni la carte grise ni l'attestation d'assurance et a montré sa carte d'identité et son permis de conduire.

La situation s'est gâtée pour le fonctionnaire de police lorsque l'ancien homme politique a appellé un commissaire de police de sa connaissance pour lui expliquer la situation. Il a demandé à l'agent son matricule et le service auquel il était affecté. Jean-Louis Debré a fini par passer le barrage de police. L'agent mis en cause doit écrire un rapport sur l'incident, rapporte Le Parisien.

Lire aussi : Comment Twitter réagit-il aux propos «sexistes» de Michel Sapin ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»