Un CRS prétend avoir été tabassé à Saint-Omer… Puis admet avoir tout inventé

Un CRS en mission à Calais© Kenzo Tribouillard Source: AFP
Un CRS en mission à Calais

L’homme, tout seul au moment des faits, était en fait tombé dans la rue après avoir (un peu) trop fêté sa démobilisation, s’occasionnant lui-même ses blessures.

Âgé de 46 ans, le CRS était chargé d’assurer la sécurité à Calais et était hébergé non loin de là, dans la ville paisible de Saint-Omer.

Le 10 avril, un peu trop heureux d’avoir fini sa mission, il a alors été fêter la bonne nouvelle dans un café du coin, la veille de son départ. Mais malheureusement, il a ensuite trébuché dans la rue en voulant regagner son hôtel, se blessant.

Selon ses propres aveux, le membre de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) aurait alors inventé une agression par trois individus par peur de blâmes émanant de sa hiérarchie. Mais c’était sans compter sur la vigilance des enquêteurs, qui se sont vite rendus compte des contradictions dans les déclarations de la victime imaginaire.

Malheureusement pour lui, ce petit bobard devrait lui valoir une enquête pour dénonciation de délit imaginaire. Son cas sera également examiné par l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales