A Paris, des snipers veilleront sur le match France-Russie

Source: Reuters

Depuis les attentats du 13 novembre, les Bleus retournent pour la première fois sur la pelouse du Stade de France pour une rencontre amicale les opposant à la sélection russe sous un dispositif de sécurité exceptionnel.

Alors que des matchs de rugby se sont déjà déroulés au Stade de France après les attentats, les mesures de protection prévues pour la rencontre amicale opposant l'équipe de France à la Russie du 29 mars sont plus élevées.

Ainsi, «des snipers seront positionnés aux quatre coins du stade» et «une unité du RAID (unité d’intervention d’élite de la police nationale) sera au Stade, prête à intervenir que ce soit dans l’enceinte ou à ses abords», a indiqué Laurent Simonin, le chef d’état-major adjoint de l’ordre public et de la circulation. Par ailleurs, 400 policiers seront présents, 100 personnes de plus que pour les matches de rugby.

Selon les informations de BFM, les joueurs russes bénéficient d’une sécurisation permanente dès leur arrivée en France. Ainsi, l’agence TASS informe que les mesures de sécurité de l’hôtel de Saint-Cloud, où les joueurs de l'équipe nationale russe sont logés en banlieue parisienne, ont elles aussi été renforcées. Des forces de police patrouillent dans le quartier.

A quelques mois du début de l'Euro 2016 de football, la menace terroriste reste élevée en France après les attentats de Paris et de Bruxelles. 

Le 13 novembre 2015, entre 21h et 22h, sept attaques parfaitement coordonnées avaient eu lieu entre le Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et le XIe arrondissement de Paris. Durant le match de football opposant l'équipe de France à l'Allemagne, deux kamikazes se sont fait exploser à quelques minutes d'intervalle.

Lire aussi: Quand Petro Porochenko arme les joueurs de la sélection ukrainienne de football

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales