«Molenbeek français» : Patrick Kanner irrite dans son propre camp

© Capture d'écran

Dimanche 27 mars, le ministre de la Ville, Patrick Kanner, a déclaré qu'il existait en France, une centaine de quartiers français similaires à celui de Molenbeek. Un constat qui n'a pas manqué de provoquer quelques remous.

La polémique continue d'enfler après les propos du ministre de la Ville. A gauche notamment, plusieurs personnalités politiques ont réfuté ce parallèle entre Molenbeek et certains quartiers français. Dans l'émission Grand jury RTL-LCI-Le Figaro, Julien Dray, conseiller régional socialiste d'Ile-de-France, a appelé à ne pas céder à des formules faciles qui «stigmatisent».

«Depuis 20 ans, il y a une ghettoïsation sociale qui donne lieu [...] à une montée de la délinquance et puis, aussi, à des noyaux islamistes qui essaient d'instrumentaliser des points sociaux», a déclaré le cofondateur de SOS Racisme, reconnaissant que «ce sont des points communs». Mais Julien Dray «n'aime pas qu'on stigmatise car la majorité de la population de ces quartiers en a assez d'être désignée à la vindicte populaire».

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a lui aussi pris ses distances avec les propos du ministre de la Ville, évoquant «des poches», «des immeuble » et «des rues» présentant des «problèmes» similaires à Molenbeek, mais «pas de quartiers» entiers. «Moi, je ne suis pas pour ce discours», a-t-il précisé sur France 5, appelant à «ne pas dissoudre la concorde nationale». «On doit avoir une stratégie vis-à-vis du terrorisme, c'est de ne pas isoler les musulmans, mais d'isoler» les terroristes, a conclu le premier secrétaire.

Dès les attentats du 22 mars à Bruxelles, le rapprochement avait été fait, par certaines personnalités politiques des Républicains (LR)et du Front national (FN), entre les situations en Belgique et en France. Dans une tribune publiée dans l'édition du Figaro datée du 25 mars, le député LR Eric Ciotti a accusé François Hollande d'avoir «délibérément renoncé à défendre la laïcité pour flatter un communautarisme religieux auquel il est redevable».

«La France ne peut devenir un gigantesque Molenbeek !», a-t-il lancé. Le Front national a, lui, estimé que la France n'était «pas épargnée par les zones de non-droit du type de Molenbeek». Aussi, Marine Le Pen estime qu'«il faut dès aujourd'hui lancer une vaste opération de police pour investir l'ensemble de ces quartiers en marge de la République.»

Lire aussi : «Une centaine de quartiers en France» semblables à Molenbeek estime le ministre de la Ville

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales