Pour Mélenchon, «si on arrête la guerre» en Syrie, «les attentats cesseront»

Pour Mélenchon, «si on arrête la guerre» en Syrie, «les attentats cesseront» Source: AFP
Jean-Luc Mélenchon
Suivez RT France surTelegram

Jean-Luc Mélenchon, cofondateur du Parti de gauche et candidat à la présidentielle de 2017, a jugé le 27 mars sur Canal+ «vraisemblable» que «si on arrête la guerre» en Syrie, «les attentats cesseront» en Europe.

«Si on arrête la guerre là-bas, il est vraisemblable que les attentats cesseront», a estimé le candidat du Parti de gauche à l'élection présidentielle de 2017. Relancé sur le fait de savoir si c'était «aussi simple que ça», le député européen a répondu : «Il y a d'autres paramètres, mais commençons donc par admettre ce point. La guerre que nous menons là-bas se prolonge ici. Voilà. Ça, c'est un fait acquis, tout le monde le sait.»

«Nous avons donc un ennemi que nous bombardons là-bas et qui, ici, trouve des gens pour mener des opérations commando. Nous sommes dans un état de guerre dont le principe de base est l'action imprévue et on ne peut pas savoir où on va être frappé», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon dénonce «la propagande nord-américaine» relayée par les médias français

«On a une puissance limitée face à l'acte terroriste»

Citant la phrase de Marion Maréchal-Le Pen «si c'était nous qui étions au pouvoir, il n'y aurait pas d'actes terroristes» qu'il qualifie de «stupide», il a indiqué qu'il n'était pas possible pour un responsable politique de promettre qu'il n'y aurait plus d'attentats. Il a appelé à une réponse politique au danger que fait peser l'Etat islamique sur la France et sur l'Europe.

La réponse au terrorisme, selon lui, ce n'est pas «d'espionner tout le monde par quartiers entiers». «Moi, je crois aux moyens humains, on infiltre, on met des gens» en plus pour le renseignement. Or, a-t-il regretté, «l’Etat est anémié» et il manque des moyens humains pour mener cette action. Toutefois, veut croire Jean-Luc Mélenchon, les djihadistes «ont perdu d'avance», ils vont certainement tuer encore beaucoup «mais nous finirons par l'emporter».

Cette déclaration intervient alors que l'armée syrienne vient de reprendre Palmyre, après en avoir chassé les combattants de Daesh, a indiqué un soldat syrien à RT. Ces derniers jours, l'armée gouvernementale progressait dans la cité antique, avancée rendue possible par la campagne de frappes russes.  

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature à la Présidentielle, déjà contestée par le PCF

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix