L'Assemblée nationale a voté le projet de révision constitutionnelle par 317 voix contre 199

- Avec AFP

© reuters Source: Reuters

La révision constitutionnelle annoncé à la suite des attentat meurtriers du 13 novembre a été voté. Ce texte inscrit dans la loi fondamentale le régime de l'état d'urgence et la déchéance de nationalité pour les auteurs de crimes terroristes.

Le texte doit maintenant être examiné par le Sénat. Le Premier ministre s'est dit «satisfait» du vote de l'Assemblée, «au-dessus des 3/5e nécessaires au Congrès». il est également «convaincu» que la révision constitutionnelle «sera adoptée par une majorité au Congrès».

Ce texte de qui est pour la «protection de la Nation» a obtenu le soutien d'une majorité des groupes socialiste (165 pour, 83 contre, 36 abstentions), encore plus des Républicains (111 pour, 74 contre, 8 abstentions) et de l'UDI (25 pour, 4 contre).

Manuel Valls a continué d'argumenter : «Les Français n'auraient pas pardonné et ne pardonneront pas à ceux qui ne se hissent pas à la hauteur des responsabilités». «Je ne doute pas un instant que le Sénat fera preuve de la même responsabilité», a poursuivi le Premier ministre, en disant que «ce qui compte pour moi, c'est que le président de la République puisse convoquer le Congrès à Versailles ce printemps pour faire approuver cette révision constitutionnelle».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales