France : avis partagés sur la confiscation des biens des réfugiés

Source: Reuters

Les Français sont plutôt favorables à l'idée de confisquer les objets de valeur des réfugiés pour financer leur accueil, indique un récent sondage d'opinion. Toutefois, il ne s'agit pas d'une grande majorité.

Le sondage effectué par YouGov dans sept pays de l'UE démontre que 39% des Français sont prêts à soutenir une telle mesure, tandis que 30% des sondés ne l'accepteraient pas.

En même temps, la plupart des Allemands (62%), ainsi que des Finnois (55%) et des Britanniques (54%) souhaiteraient l'adoption d'une telle loi. Malgré le fait, que Danemark a déjà mis en œuvre cette pratique en janvier dernier, les Danois eux-mêmes ont des avis partagés sur ce sujet : 38% pour et 39% contre.

A l'heure actuelle, trois pays de l'Europe ont annoncé qu'ils allaient confisquer l'argent et les bijoux des réfugiés arrivés sur leur territoire. Il s'agit de la Suisse, du Danemark et de certains Länder allemands. La Bavière prévoit notamment de réquisitionner la somme supérieure à 750 euros.

Cette initiative a provoqué une indignation des défenseurs des droits de l'homme, qui la comparent aux actions prises par les nazis contre les juifs. Pour le haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR), ce genre de mesures pourraient «provoquer la peur et augmenter le sentiment xénophobe».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales