Belgique : un gouverneur appelle à ne «pas nourrir les réfugiés», retour sur la polémique

Des migrants quittent Calais le 15 janvier 2016 Source: Reuters
Des migrants quittent Calais le 15 janvier 2016

Le gouverneur de la province de Flandre a fait polémique en Belgique après avoir lancé un appel à ne «pas nourrir les réfugiés» qui ont quitté par dizaines les camps de Calais et de Dunkerque pour le port belge de Zeebruges.

Les réfugiés veulent se rendre dans ce port de Belgique d'où ils espèrent rejoindre plus facilement l'Angleterre. «Ne nourrissez pas les réfugiés, sinon d'autres viendront», avait indiqué le 1er février sur une radio flamande le gouverneur de la région de Flandre, le chrétien-démocrate Carl Decaluwé, représentant de l'Etat fédéral dans la province côtière de l'ouest du royaume.

Le message s'adressait en particulier aux habitants de Zeebruges, dont certains avaient apporté de la nourriture à des migrants pendant le week-end. Son appel, qui a été comparé à une «interdiction de nourrir les canards ou les mouettes» par des médias belges, a visiblement eu un effet contreproductif puisque des bénévoles ont distribué le lendemain soir un repas chaud à quelque 35 migrants, rapporte le quotidien flamand Het Laatste Nieuws.

Lire aussi : Les manifestions pouvant provoquer «des troubles à l'ordre public» interdites à Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales