Alain Finkielkraut à l'Académie française : les internautes s'en donnent à cœur joie

Alain Finkielkraut à l'Académie française : les internautes s'en donnent à cœur joie© Jacques Demarthon Source: AFP
Finkielkraut a fait une entrée remarquée dans l'Académie française
Suivez RT France surTelegram

Adversaires, défenseurs, ou simples blagueurs à l’imagination débordante, l’élection du philosophe à la prestigieuse académie n’a pas laissé grand monde indifférent sur les réseaux sociaux, où ses citations controversées sont réapparues en masse.

C’est vêtu du traditionnel habit vert que le philosophe Alain Finkielkraut a fait son entrée officielle dans l’Académie française ce 28 novembre, sous les yeux notamment du Premier ministre Manuel Valls. Mais, alors que cette consécration devait marquer la reconnaissance de l’Etat envers l’intellectuels, les internautes, eux, n’étaient pas tous de cet avis.

Entre louanges...

Bien sûr, celui dont l’ancien président Nicolas Sarkozy avait dit, en décembre 2005, qu’il faisait «honneur à l’intelligence française», a fait l’objet d’éloges de la part de certains de ses admirateurs. Ainsi, le maire de Béziers Robert Ménard n’a pas hésité à rendre hommage à «un homme et une pensée qui éclairent nos temps obscurs». Le journaliste Frédéric Haziza a lui parlé d'un «merveilleux discours républicain».

... et critiques

De nombreux tweets ont par ailleurs fait ressortir les déclarations controversées du philosophe, les qualifiant parfois même de racisme. Ce faisant, des internautes ont rappelé des propos, tenus au journal israélien Haaretz en 2005, auprès duquel il avait déploré que l'équipe de France de Football soit devenue «black-black-black».

Des déclarations (très) controversées

Un autre Twittos n'a pas hésité à qualifier Alain Finkielkraut d’«imposteur négrophobe», en référence à ses propos controversés, tenus la même année dans le même journal Haaretz : «Je suis né à Paris, mais je suis fils d’immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Mon père est revenu d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine : ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus violent que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains ? Il ne leur a fait que du bien».

Sa défense de Roman Polanski a également été mise en cause. Alain Finkielkraut avait en effet déclaré, contre les accusations de pédophilie pesant sur le cinéaste, que la fille de 13 ans qui l’accusait de viol n’était «pas une enfant» et que Polanski n’était «pas un pédophile».

Certains préfèrent en rigoler

Enfin, de nombreux internautes ont préférer prendre à la légère cette nomination, notamment en tournant en dérision la longueur du discours de remerciement du philosophe.

Le hashtag #TaisezVous a également fait son apparition, rappelant la célèbre invective d'Alain Finkielkraut au cours d'un débat sur le plateau de l'émission de Frédéric Taddeï, Ce Soir ou Jamais.

Auteur: Ce Soir ou Jamais

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix